synopsis

Coincé dans les limbes entre la vie et la mort, Nathan Rijckx, un soldat décédé durant la Première Guerre mondiale, doit collecter des ombres pour retrouver une seconde chance à la vie et l’amour. Il lui reste seulement deux ombres à recueillir, il découvre alors quelque chose qui bouleverse son monde complètement.

Note d’intention du Réalisateur

En tant que réalisateur et spectateur, j’ai toujours été fasciné par les histoires qui offrent au spectateur la possibilité de s’évader de notre réalité et de plonger dans un monde unique et surréaliste.  J’ai toujours été intéressé par la charge symbolique, mystique et métaphysique que l’on donne aux grands concepts de notre monde tels que L’Amour ou La Mort qui sont trop souvent associées au cliché de “L’homme à la faux”.
Lorsque j’ai terminé mon premier court-métrage Droomtijd, j’ai eu envie de m’attaquer à ce cliché de “L’homme à la faux” et de réinventer le concept de la mort de manière plus poétique. Ma Mort est un collectionneur d’ombres, propriétaire de l’instant fatal plutôt qu’un guide vers l’au-delà.  Sa collection n’a pas de fin, mais chaque élément est, à l’image d’une œuvre d’art, unique et beau.
Le monde des ombres et sa représentation m’ont toujours intrigué et l’idée de relier l’âme humaine à son ombre m’est apparue assez naturellement. Ce concept est également présent dans l’un de mes récits préférés Orpheus & Eurydice.
L’idée de l’amour inaccessible et tourmenté, est également un élément très présent dans ce court métrage: le personnage principal, Nathan, est une âme morte qui aide le collectionneur a agrandir sa collection d’ombres pour pouvoir revenir à la vie et retrouver celle qu’il a connue au moment de sa mort.
Je voulais également souligner l’aspect humain présente dans cette histoire, les faiblesses des différents protagonistes, leurs défauts, leurs imperfections, leur haine et leur jalousie. J’ai alors choisi de créer un triangle amoureux dans lequel ‘l’objet d’amour’, l’inaccessible, la beauté angélique, est placée carrément entre les deux rivaux, même si elle est complètement ignorante de la situation qui se déroule autour d’elle.
En faisant ce film, j’ai eu beaucoup de chance d’avoir eu l’aide d’une merveilleuse équipe et casting. Souvent, les gens oublient que faire un film est un travail d’équipe et je suis éternellement reconnaissant à toutes les personnes qui ont contribué (et continuent à contribuer) à la réalisation de mes idées et des rêves sur grand écran.